Balade à Montmartre : suivez le guide

Balade à Montmartre : suivez le guide

Direction Montmartre, un endroit que j’aime particulièrement ! Bien sûr, je ne suis pas toute seule à avoir eu cette idée dimanche, mais le charme du lieu reste intact. J’adore flâner ici !

Montmartre, c’est bien sûr la Basilique du Sacré Coeur, mais aussi les grands escaliers qui couvrent la colline de la Butte Montmartre, les badauds qui flânent ; les portraitistes de la jolie Place du Tertre ; les bars colorés et les petites rues pavées emplies des rires des poulbots de l’ancien temps ; les vignes du Clos Montmartre (cette année, la fête des vendanges aura lieu du 7 au 11 octobre 2015) ; les petits jardins secrets ; les impasses piétonnes que peu de gens empruntent…
Suivez-moi : c’est parti pour une jolie balade !

Place du Tertre, le lieu emblématique des peintres et des croqueurs de « portraits-minutes » : tous les jours, ils posent leur chevalet, tout comme l’ont fait avant eux Picasso et Utrillo en leur temps. Ce « carré aux artistes » est divisé en 149 emplacements de 1 m² chacun. Si vous voulez vous faire tirer le portrait, vous n’aurez que l’embarras du choix entre caricature, profil découpé aux ciseaux sur une feuille de papier noir en quelques secondes ou peinture poétique.

Il suffit de descendre les quelques marches de la rue du Calvaire, pour trouver un bar un petit peu plus au calme que ceux de la place du Tertre, Chez Marie, au 27 rue Gabrielle : très sympa pour boire un verre en terrasse.

Après cette petite pause bien méritée, on reprend la rue Gabrielle vers l’ouest, puis la rue Ravignan et on tombe sur la jolie place Emile Goudeau, où l’on peut observer une jolie fontaine Wallace. Avez-vous déjà remarqué qu’il y en a un peu partout à travers la capitale ?
Un autre bar très sympa ici, en contrebas de la place : le Relais de la Butte, au 12 rue Ravignan. Un endroit vraiment top, bien plus au calme que ceux de la Place du Tertre, avec une très belle vue sur le tout-Paris.

A gauche du Relais de la Butte, à l’angle de la rue des Trois frères et de la rue Androuet, se cache un lieu qui a marqué le Paris cinématographique des années 2000, la maison Collignon, la fameuse épicerie d’Amélie Poulain…

Je vous emmène ensuite rue Androuet, puis rue Berthe sur la gauche, et rue d’Orchampt. A l’intersection de la rue Lepic et de la rue Girardon, il y a l’embarras du choix des restaurants : Le Coq Rico et ses belles volailles ; le fameux moulin de la Galette, là où Renoir a peint son chef d’oeuvre éponyme.
A cette intersection, au bout de la rue d’Orchampt, il y a également la maison où vécut jusqu’en 1987, la chanteuse Dalida, de son vraie nom Yolanda Cristina Gigliotti.

En remontant la rue Girardon, flash-back historique sur la place Marcel Aymé, où l’on observe cette statue étonnante qui semble sortir du mur : hommage à l’ouvrage du passe-muraille, initié par Jean marais.

Prenez l’avenue Junot sur la gauche, puis l’impasse Girardon tout de suite à droite afin de longer le square Suzanne Buisson : vous êtes arrivés sur la place Dalida.

C’est reparti rue de l’Abreuvoir, et sa fameuse maison rose, rendue célèbre par le peintre Utrillo.

Fin de la balade en prenant la rue des Saules et la rue Norvins, charmante mais bien trop touristique à mon goût. Et voilà, la boucle est bouclée : retour à la case départ, Place du Tertre !

Et vous, quelles sont vos bonnes adresses dans le quartier ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu